Qu’est-ce que le TANK MUSEUM ?

Le TANK MUSEUM BELGE n’est pas un musée au sens littéral du terme, mais une ASBL qui s’occupe du contenu de la collection de tanks et de véhicules blindés du Musée Royal de l’Armée de Bruxelles.

Le lieutenant-général e.r. Yvon Brunin

Cette ASBL se compose d’un millier de membres dont le noyau est constitué d’une soixantaine de bénévoles. Les bénévoles sont responsables de l’entretien et de la restauration de la collection du matériel terrestre du Musée Royal de l’Armée.

L’ASBL est dirigée par un conseil d’administration de sept membres, présidé par le lieutenant-général en retraite Yvon Brunin (à droite).

Court rappel historique

L’aventure de l’ASBL TANK MUSEUM débute en 1978 . La collection detanks et de véhicules blindés est dispersée un peu partout dans les bâtiments du Musée de l’Armée; une exposition spécifique à ces véhicules n’existe pas encore à cette époque-là.

En 1979 , quelques passionnés obtiennent l’accord du conservateur en chef pour revêtir ces véhicules çà et là d’une couche de peinture protectrice.

Rapidement , les travaux attirent de plus en plus de bénévoles. Ensemble, ils s’occupent des véhicules le dimanche. Dès lors, on suggère rapidement l’idée de créer une section « blindés » spécifique.

A cette époque, l’équipe est chaperonnée par le lieutenant-général Dewandre, tout juste retraité. Celui-ci veille déjà (depuis l’époque où il était en service) à ce qu’un exemplaire de chaque véhicule belge déclassé soit conservé. Le petit club de passionnés s’intitule alors dorénavant TANK MUSEUM.

Entretemps , toute une série de véhicules sont déjà prêts à être montrés au public. Etant donné qu’ils ne disposent pas d’un espace d’exposition, les bénévoles obtiennent la permission d’utiliser la dénommée « cour carrée », au centre du musée.

On doit utiliser les grands moyens pour évacuer les nombreux blocs de béton provenant du chantier voisin des travaux du métro et niveler le terrain. Par bonheur, le 4ème Génie donne un coup de main.

Le 9 mai 1980, la cour intérieure est ouverte en grande pompe. A ce moment-là, 38 véhicules sont rangés mais grâce aux bons contacts du général Dewandre (entre autres) et de beaucoup d’autres, la collection s’étend très rapidement.

On met sur pied un centre de documentation et une petite exposition sur l’histoire de l’arme blindée. En septembre 1981, paraît également le premier numéro de notre magazine Tank Museum News.

Pour des raisons administratives, on choisit finalement d’adopter la formule de l’ASBL. Dès le 23 avril 1983, la première assemblée générale fonde alors officiellement l’ASBL TANK MUSEUM.

Le "Cour carrée"

Les limites de la cour carrée amènent l’ASBL à chercher des endroits appropriés pour entreposer le matériel non-exposé. Après d’innombrables pérégrinations de Olen à Westerlo et Tirlemont, le TANK MUSEUM obtient la possibilité d’utiliser à cet usage le fort de Kapellen, près d’Anvers.

Le camp est constitué de plusieurs hangars et d’un vaste terrain sur le quel se trouvent les vestiges du fort érigé au XIXème siècle. Dès 1994, on transfère à Kapellen la plus grande partie des 220 véhicules que la collection compte désormais.

Une équipe de bénévoles toujours en expansion y transforme deux des hangars en véritables ateliers.

Quelques bénévoles bruxellois, qui avaient été « oubliés » dans la cour carrée, ont obtenu dès 2000 la possibilité de s’installer dans le dépôt extérieur de Vissenaken (près de Tirlemont) attribué au Musée Royal de l’Armée. C’est là qu’un petit groupe toujours grandissant se développe pour former une 2ème section de bénévoles au sein du TANK MUSEUM .

Le 27 mars 1999, le lieutenant-général en retraite Yvon Brunin reprend le flambeau comme président de l’ASBL . Le général Dewandre s’éteint en juillet 2003.
En 2008, la collection compte plus de 360 véhicules répartis dans deux dépôts et la cour carrée.
Il y a près de mille membres affiliés à l’ASBL TANK MUSEUM, laquelle fête cette année sa 25ème année d’existence en tant qu’ASBL.
A partir de 2009, le nouveau site internet www.tankmuseum.be sera présenté au public.

Activités.

Tanks in Town, Mons

Sorties.

Lors de quelques occasions annuelles, un certain nombre de véhicules sortent des oubliettes pour être montrés au public à l’occasion de portes ouvertes, de salons de l’auto ou de salons du modélisme, lors de fêtes commémoratives, d’événements militaires et civils.
Les véhicules de la section « matériel terrestre » , en tant que pièces uniques de la collection du Musée Royal de l’Armée, permettent au musée d’aller à la rencontre du public.
Les bénévoles , en collaboration avec les militaires du Musée Royal de l’Armée, remplissent de cette façon une importante fonction de 
« public–relation » pour le musée bruxellois de l’armée.

Voyages.

L’ASBL organise une à deux fois par an pour ses membres des voyages d’études vers des musées des chars et des musées de la guerre, tant à l’intérieur du pays qu’à l’étranger.
Ainsi avons-nous visité – entre autres – le Musée des Chars de Saumur et de Normandie (France), de Munster, Sinsheim, Koblenz et Remagen (Allemagne), de Bovington (Grande-Bretagne). Nous sommes également allés en excursion à Prague (Tchéquie), à Thun et Full (Suisse), à Diekirch (Luxembourg) et nous avons visité le Muséee de la guerre à Overloon (Pays-Bas).
Comme vous pouvez le constater, être membre de l’ASBL comporte ses avantages!

Fastes.

Une fois par an , c’est la fête ! Alors , toutes les catégories du personnel de l’ASBL s’installent dans le dépôt de Brasschaat pour une « petite fête d’entreprise » ou « fête de corps » si vous voulez.
Les Fastes offrent aux membres la possibilité de visiter les chantiers des bénévoles ainsi que les hangars bondés de véhicules. A cette occasion, les bénévoles sortent aussi fièrement des hangars quelques véhicules en état de marche; ils organisent une démonstration grandiose et dynamique, exclusivement pour les membres.
Ce seul événement, agrémenté d’un groupe musical et accompagné d’une réception et d’un délicieux repas, fait des Fastes « le jour de l’année »!

Visites guidées.
En collaboration avec le Musée Royal de l’Armée , ont lieu chaque année de nombreuses visites guidées , y compris dans le dépôt de Brasschaat. Ces jours-là , le grand public a aussi l’occasion de visiter les hangars et d’assister à une présentation certes courte mais néanmoins particulièrement dynamique.
Vous trouverez plus d’informations et les dates précises dans "Nouvelles"